The European Green lantern : quand la Commission nous guide vers le vert - Viaggio Routard - CC by 2.0

The European Green lantern : quand la Commission nous guide vers le vert

Une Europe « plus propre et plus compétitive » ; c’est possible ? La Commission Européenne, en tout cas, y croit, puisqu’elle a lancé son plan d’action pour une économie dite circulaire en mars dernier.

Le plan d'action pour l'économie circulaire constitue l'un des principaux éléments du pacte vert pour l'Europe, et vise à atteindre la neutralité climatique d'ici à 2050, à préserver l’environnement et à renforcer la compétitivité économique de l’Europe.

Ce plan, présenté aujourd'hui dans le cadre de la stratégie industrielle de l'UE prévoit des mesures visant à :

  • Faire des produits durables la norme dans l'UE par le biais de la conception, de la réutilisation, de la réparation et du recyclage. Les mesures envisagées limiteront les usages uniques, permettront de lutter contre l'obsolescence prématurée et interdiront la destruction des marchandises durables invendues. La Commission a également indiqué vouloir introduire des critères obligatoires en matière de marchés publics écologiques dans la législation sectorielle et mettre en place progressivement une obligation de communiquer des informations sur ce type de marchés publics.
  • Donner aux consommateurs les moyens de choisir par le biais d’informations fiables et d'un véritable «droit à la réparation».
  • Mettre l'accent sur sept secteurs utilisant le plus de ressources et dont le potentiel de contribution à l'économie circulaire est élevé : matériel électronique et technologies de l’information et de la communication, les batteries et véhicules, les emballages, les matières plastiques, les textiles, la construction de bâtiments durables, et les denrées alimentaires.
  • Garantir moins de déchets et à les transformer en ressources secondaires de grande qualité qui bénéficieront d'un marché des matières premières secondaires fonctionnel, notamment en améliorant la collecte sélective des déchets et l'étiquetage, en réduisant les exportations de déchets de l'UE et en luttant contre les transferts illicites.

Il y a six mois, en décembre 2019, EQUAL s’était penché, à l’occasion d’un séminaire, sur l’application de ce concept d’ « économie circulaire » au secteur de la construction.

Retrouvez la traduction graphique des échanges qui avaient eu lieu au travers des dessins de Judith Dufaux, disponible ici.

Alors, vessie aveuglante qui se prend pour une lanterne magique, ou véritable révolution dans l’idée européenne ? Ce plan sera-t-il appliqué avec autant de rigueur dans le cadre de la crise économique résultant des circonstances du COVID-19 ? On ne peut que l’espérer.

Photo: Viaggio Routard - CC by 2.0

EQUAL partners

Par EQUAL partners

Publié le